Dos Carré, une agence de communication coopérative

14 janvier 2021

Vie de l'agence

Transformée en société coopérative de production (SCOP), l’agence Dos Carré choisit un statut qui correspond à ses valeurs. Plus qu’un acte juridique, cette évolution marque notre adhésion à l’économie sociale et solidaire (ESS).

Logo SCOP

Pensée sous forme « coopérative » dès sa création, Dos Carré est désormais officiellement une “société coopérative de production” (SCOP). Après quelques aléas administratifs, c’est enfin réglé ! On vous explique les raisons et les conséquences de notre décision. C’est aussi l’occasion de montrer comment une agence de communication coopérative peut répondre à des enjeux sociétaux et environnementaux.

Dans une SCOP, on essaie de voir loin, de se projeter au-delà de soi-même. C’est une entreprise portée par des salarié.e.s attaché.e.s à ses valeurs. C’est une volonté de partage du pouvoir et des richesses.

Serge Guintoli, directeur de l’Union régionale des SCOP Paca et Corse

Pourquoi une SCOP ?

Une SCOP est avant tout une société qui appartient à ses salarié.e.s. C’est l’un des critères énumérés par le ministère de l’économie. À cela s’ajoutent : une répartition des droits de vote selon la logique “1 personne = 1 voix”, un partage du profit équitable et une direction assurée par des salarié.e.s élu.e.s par leurs pairs. 

En contrepied des modèles capitalistes traditionnels, cette forme juridique privilégie la pérennité du projet, bien au-delà du seul profit individuel. “Si vous créez une SCOP, vous ne pourrez pas faire de plus-value en revendant votre entreprise”, nous a-t-on répété à bien des reprises. Autre objection souvent entendue : “En partageant le pouvoir entre les deux associées fondatrices, à 50-50, vous n’arriverez pas à décider en cas de litige. Et il faudra fermer l’entreprise.” 

Une SCOP de la communication

Justement, nous ne visons pas une hypothétique plus-value dans plusieurs années. Au contraire, nous souhaitons développer notre entreprise et en vivre tout le temps que nous y contribuerons. Grâce à notre travail collectif, nous la transmettrons aux futur.e.s salarié.e.s associé.e.s. Quant aux éventuels litiges à la tête de l’agence, nous anticipons cela à l’aide de nos pratiques coopératives (voir atout 1).

Loin de tomber dans l’angélisme, comme toute SCOP, nous croyons à un modèle d’entreprise coopératif. Et nous nous en donnons les moyens. Plus encore, nous croyons à la capacité d’une agence de communication de jouer un rôle d’utilité sociale.

Atout 1 : la coopération 

Dos Carré est, certes, une toute petite entreprise. Elle n’en demeure pas moins au dialogue social. Au-delà des obligations légales d’une coopérative, nous plaçons donc la notion de concertation et d’écoute au centre de nos préoccupations.

Comment ? En organisant des “temps de régulation” tous les deux mois avec une professionnelle du travail social. Grâce à ces moments, notre équipe parvient à lever les incompréhensions qui pourraient bloquer les prises de décisions. Ces temps de parole offrent aussi l’occasion de reposer nos objectifs et nos attentes personnelles vis-à-vis de notre entreprise commune. Cette coopération vaut aussi dans notre relation à notre clientèle. Nous nous appuyons sur une démarche d’intelligence collective. Nous ainsi suivi plusieurs formations dans ce domaine, notamment celle du LICA. En bref, nous développons chaque projet dans un esprit collaboratif !

Atout 2 : la quête de sens

En cette période particulièrement délicate, où l’individualisme n’a guère de sens, notre modèle d’entreprise offre une réponse collective. Elle choisit de placer le bien-être au travail et ses choix de société dans ses priorités. Plutôt que le gain financier. En effet, tous les bénéfices sont réinjectés dans l’entreprise pour développer notre activité ou distribués aux salarié.e.s (plutôt qu’aux actionnaires). Nous tentons ainsi, autant que possible, de poursuivre des objectifs sociaux et environnementaux comme nous l’évoquons dans notre charte éthique

“Dans une SCOP, on essaie de voir loin, de se projeter au-delà de soi-même, estime Serge Guintoli, directeur de l’Union régionale des SCOP Paca et Corse. C’est une entreprise portée par des salariée.e.s qui sont attaché.e.s à ses valeurs. C’est une volonté de partage du pouvoir et des richesses. C’est un très bon outil de motivation.”

Atout 3 : le réseau des SCOP 

“Les SCOP, c’est aussi un réseau d’entreprises et une fédération, ajoute Serge Guintoli. Au sein de la confédération générale des SCOP, nous disposons d’un réseau de solidarité, avec deux outils financiers au service des adhérents : une société de caution mutuelle (SOFISCOP) et une société de prêts participatifs (PARGEST), toutes deux inscrites dans le cadre du FIER (Fonds d’investissement pour les entreprises) mis en place par la Région SUD qui nous soutient depuis des années.” 

C’est aussi un large tissu d’entreprises qui poursuivent souvent des objectifs communs et partagent des valeurs.  Voilà pourquoi nous avons adhéré au mouvement régional des SCOP en Paca. Nous ne manquerons pas de vous communiquer nos futures collaborations avec d’autres SCOP.  D’ici là, nous sommes ravies d’intégrer cette grande communauté, composée notamment d’autres agences de communication comme la nôtre. 

Partager

À lire aussi

Des mains donne des pièces dans une boite.

Agence de communication et tarif solidaire, c’est possible !  

Innovation sociale Lire la suite
Photo Marion concepteur designer graphique

Graphiste dans l’ESS, ça veut dire quoi ?

Secret de fabrique Lire la suite
Matinal webinaire CRESS PACA - Thèmes gratuits WordPress

Étapes clés pour créer un site WordPress

Web & WordPress Lire la suite